05 février 2019

Histoires vraies

Les histoires absolument véridiques sont classées en deux catégories : -Les aventures et mésaventures du professeur Albert, racontées par Albert -Un gaffeur sachant gaffer : authentiques gaffes racontées par la fille d'Albert
Posté par Isabelle CALLIS à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2019

Histoire de portière

Une histoire très récente racontée par Albert "Je me sens obligé de vous raconter ce qui m'est arrivé ce lundi matin.Ça n'arrive qu'à moi dirait Isabelle.J'étais garé en voiture entre deux platanes à la Promenade, direction puig del mas, avant la rue de la passerelle, assis au volant, moteur arrêté, et je répondais au téléphone en regardant devant moi dans le vague, plongé dans l'échange téléphonique avec Paris. Mon regard était limité dans la direction avant, à travers le pare-brise. Le silence était total car toutes les vitres... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2019

Un drôle de menu

   Il était midi quinze et j’allai déjeuner comme d’habitude au restaurant habituel proche de l’hôtel.   Le menu comportait le plat du jour et une carte assez sommaire.   Comme le serveur tardait à venir j’eus le temps de l’explorer en détail.   Il était simple mais une de ses propositions me laissa perplexe : ce menu proposait en effet « les faux plats »   J’hésitai avant de commander ce plat mystérieux et je me posai la question de savoir ce que pouvaient être d’éventuels « vrais... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2019

Les chaussettes de chasse

     Un après-midi, Papa rentra de la chasse, fourbu, courbatu et bredouille, les chaussures crottées, les grosses chaussettes de laine détrempées et boueuses, avec çà et là, des feuilles et des brindilles accrochées. Il posa son fusil et s’assit en soupirant.      Maman le rappela à l’ordre :     -ALBERT ! change-toi vite ! nous sommes invités à une collation chez « ces dames ». Mets ton costume, ta cravate, tes socquettes en soie et tes souliers vernis.     Papa obtempéra... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2019

La mendicité au restaurant

   J’avais pris l’habitude de déjeuner à midi dans un petit restaurant « pas cher » proche de l’hôtel qui, si mes souvenirs sont intacts, avait pour nom « Hôtel Royal ».   Ce restaurant m’était devenu familier et je cherchais si possible à me mettre à la même table, proche d’une fenêtre, ce qui me permettait de regarder au dehors. Ce détail est important car parfois un gamin venait écraser son nez sur la vitre côté extérieur et me regardait manger. Toujours le même, sa maman demandait l’aumône au coin de la rue... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 février 2019

Un séjour bien tranquille

Papa partit à Dakar (seul) pour donner une série de conférences. Durant son séjour, et afin de ne pas attraper la malaria, il prit chaque matin un comprimé de Nivaquine. Son voyage se passa fort bien : lui qui craignait avoir des insomnies s’endormit tous les soirs comme un bébé. Mieux encore, dès qu’il avait un moment de libre, il allait se reposer et sombrait dans un profond sommeil. Quant à ses conférences… il n’eut pas une seule fois le trac. Mais c’est en rentrant en France et en défaisant sa valise qu’il comprit pourquoi. Il... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 février 2019

L’histoire d’un crâne français qui voulait se rendre au Maroc

   La première année de médecine a un programme d’anatomie très difficile. Il faut commencer pour apprendre tous les os du corps humain par cœur. Les os du crâne font partie de plus difficiles à retenir. Mais, heureusement pour eux, les étudiants disposent d’os humains qui leur permettent de mieux comprendre ce que les livres décrivent plus ou moins bien. Par contre, autant il est facile de trouver les os des membres, autant il est difficile de se procurer un crâne et de plus en bon état.   Un des étudiants, dont... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2019

Plus gaffeur que moi, tu meurs !

   Voici une des plus belles gaffes de mon cher Papa. Je vous jure que rien n’est inventé.    Ce jour-là, Papa arpentait les couloirs, un peu nerveux, cherchant un certain M. Synnaigre, garçon de laboratoire, qui demeurait introuvable. À chaque personne qu’il rencontrait, il demandait : « Vous n’avez pas vu Synnaigre ? »    Perdant patience, il se mit à crier d’une voix forte « Synnaigre ! Synnaigre ! ». Puis il chantonna « Vous n’avez pas vu passer Synnaigre ♫ ♪ coucou ♪ Synnaigre ♫ ♪ tralala ».... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 04:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2019

Des étudiants en médecine que je ne peux oublier

   Le Ministère de l’Éducation Nationale du Maroc décida un jour de modifier les programmes de Médecine. La discipline que j’enseignais, c'est-à-dire la Biophysique Médicale fut amputée et on me proposa d’enseigner en un an ce que je faisais jusqu’alors en deux. Je demandai un rendez-vous au Doyen de la Fac pour lui faire part de ma conception de l’enseignement et je lui dis qu’il ne m’était pas possible d’amputer mes cours à ce point.    Comme il me fit comprendre que les ordres venaient du Ministère et... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 04:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]