30 janvier 2019

Les poireaux de campagne

Alors que nous nous promenions sur une petite route de campagne, Papa s’arrêta et me dit :-C’est là que je chassais la grive en hiver et vois-tu ce sentier…Il me montra un chemin bordé de platanes.-Je me revois toujours, le fusil à l’épaule, par un matin d’hiver. Je voulais rejoindre la pinède, de l’autre côté, alors je coupe par-là, et soudain, je tombe sur des poireaux de campagne. « Quelle chance ! », je pense en moi-même, « Je ne rentrerai pas si bredouille que ça ! ».Je me mets à ramasser ces superbes légumes sauvages. Quand ma... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 04:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2019

Des étudiants en médecine en colère

   J’accomplissais ma mission d’enseignement alors que les troupes marocaines combattaient à côté de l’Égypte avec leurs chars sur le Sinaï. Toute la population ne cessait de louer le courage des vaillants soldats de leur pays. Les soldats marocains sont d’ailleurs réputés pour leur courage, nous en avons subi les conséquences lors de leur guerre de libération.    L’amphi de la Fac étant en travaux on m’avait envoyé faire cours dans celui de l’École d’Ingénieurs, je crois que c’était l’École de Chimie.Il était... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 03:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 janvier 2019

Embouteillage sous la pluie

    Ce jour-là, papa rentra hilare. Nous étions tous impatients de connaître le motif de son rire, et lui de nous raconter son histoire.     « Volià, il est midi et demi, je suis en route vers la maison quand, dans le boulevard N*** les voitures s’arrêtent. J’aperçois, 200 mètres plus loin, un feu rouge. Je prends mon mal en patience, me range dans la file de droite pour ne pas rester coincé au milieu, car je tourne à droite au feu. À ma gauche, une file arrêtée. La file de gauche commence à avancer. Je desserre... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 05:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 janvier 2019

Des étudiants en médecine malicieux

Toujours à Casablanca, je faisais cours à la première année de médecine dans un grand amphithéâtre. Ils étaient environ 250 avec trois quarts de garçons et un quart de filles. La dizaine de filles voilées, souvent discrètement, se trouvait toujours au premier rang. Comme le cours était difficile je leur avais proposé d’écrire sur un papier la partie mal comprise pour que je la reprenne et ils devaient déposer ce mot sur mon pupitre avant le début du cours suivant. Ainsi informé j’avais le loisir de développer le sujet en question... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2019

Les lunettes de soleil

Il est deux heures moins le quart. Papa se prépare à partir au travail. Ce jour-là, il a une réunion importante. Il revêt donc son plus beau costume, sa cravate et ses souliers vernis, malgré la chaleur du mois de juin. Il met aussi ses grosses lunettes noires, non pas pour se donner un air de play-boy, mais parce que, dehors, la clarté est insoutenable.Arrivé sur les lieux de son travail, il descend de voiture, le cartable à la main, et remarque que les gens qu’il croise se retournent sur son passage.« Tiens, pense-t-il, qu’ont-ils... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 01:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 janvier 2019

Un Directeur de banque fort sympathique

   Comme ma femme devait arriver par avion dans quelques heures et que nous allions avoir besoin d’argent, je décidai ce vendredi d’aller échanger un bon « American Express » à la Banque Centrale de Casablanca. C’était en fin d’après-midi.Il n’y avait presque personne dans le grand hall où se trouvaient les guichets et j’eus rapidement accès à une employée qui me répondit aimablement qu’il était trop tard pour réaliser cet échange car les caisses contenant les billets fermaient plus tôt et elle me proposa de revenir... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 01:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2019

Si, si, señoras

   Cette fois-là, papa prend le train en gare de Montpellier pour se rendre Banyuls. Il s’installe dans un compartiment, en face de deux femmes espagnoles qui, avec leurs volumineux bagages, occupent toute la banquette. Pour rompre la monotonie du voyage, il engage la conversation. Aucune des deux étrangères ne comprenant le français, il est assez fier de leur parler en espagnol.    Comme elles ne connaissent pas la région, elles lui expliquent qu’elles descendent à Béziers et ne cessent de répéter avec... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 janvier 2019

Le voyage à Marrakech

    J’étais en mission d’enseignement à Casablanca et ma femme était venue me rejoindre avec mon fils pour passer le week-end. Elle était arrivée le vendredi soir pour repartir le dimanche. Isabelle n'était pas du voyage. Nous avions décidé d’aller visiter Marrakech, ville Marocaine touristique par excellence.    Comme je voulais voir le paysage entre Casa et Marrakech le plus simple était de louer un taxi, de ceux qui se nommaient « grand taxi » qui allaient d’une ville à l’autre, souvent loués par plusieurs... [Lire la suite]
Posté par Isabelle CALLIS à 06:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]